Couverture de Tristes tropiques

Tag: dernière phrase

Couverture de Tristes tropiques

LA SUBLIME DERNIÈRE PHRASE DE « TRISTES « TRISTES TROPIQUES »

Cette phrase de Claude Lévi-Strauss qui clôt son ouvrage est délibérément incompréhensible à celui qui ne se concentre pas. Elle contrebalance la première phrase de « Tristes Tropiques » : « je hais les voyages et les explorateurs« , assertion simple, péremptoire, déstabilisante pour l’anthropologue majeur qu’il était. Elle exprime pour moi, au-delà de

Powered by WordPress.com. par Viva Themes.
%d blogueurs aiment cette page :