PETITS TABLEAUX (20 x 20 cm)

Ces petits tableaux abstraits, dits « In the pocket » (d’une taille de 20 x 20 cm), ont un intérêt artistique mais je leur reconnais volontiers une dimension décorative. De par leur petite taille, ils peuvent effectivement souligner la ligne d’un meuble (voir exemple dans la galerie ci-dessous) ou être disposés en « nuage » sur un mur.

Ces toiles ont fait l’objet d’une exposition (organisée par le Groupement Intensité) au « Laboratoire d’Exposition » en octobre 2020.

DES TABLEAUX « MINUSCULES » : INTÉRÊT DE LA CONTRAINTE SUR L’ART

A mon sens, l’aspect décoratif d’un tableau ne fait pas obstacle à son intérêt artistique, pas davantage qu’il ne préjuge du travail nécessaire. La frontière entre décoration et art est parfois assez mince. A cet égard, moi qui suis habitué à des œuvres de grande taille, réaliser ces petits tableaux a représenté un véritable défi artistique.

Pour autant, je suis convaincu qu’un artiste plasticien peut « jouer de la contrainte » qu’il s’agisse de l’utilisation d’un medium particulier, d’un thème éloigné de son « environnement » familier, d’une taille spécifique (comme pour ces petits tableaux) ou encore de son style habituel. C’est surtout à l’occasion d’expositions que de telles contraintes sont imposées aux candidats. Elles ont souvent l’avantage de permettre d’explorer de nouvelles techniques ou un nouveau style plutôt que de rester enfermé dans sa « zone de confort ».

L’EXEMPLE SAISISSANT DE l’ « OULIPO »

Ces contraintes me font penser au mouvement littéraire intitulé l' »Oulipo » dont les membres les plus illustres étaient Raymond Queneau, Italo Calvino ou Georges Perec. Les « adeptes » de ce courant avaient l’habitude de s’imposer des contraintes dans leur écriture. Un exemple célèbre est le roman « La disparition » de Georges Perec, entièrement écrit sans la lettre « e ». Sans nier l’aspect ludique de ces contraintes, elles débouchent souvent sur des œuvres originales et s’intègrent évidemment dans une recherche littéraire. Il en va de même pour les arts plastiques.

Pour concevoir ces petits tableaux abstraits, j’ai choisi d’utiliser une technique mixte mêlant collage et peinture acrylique et d’en brouiller les lignes.

Powered by WordPress.com. par Viva Themes.
%d blogueurs aiment cette page :